Châteaubriant, baronnie, ville et paroisse



Accueil
Section Première (suite)




Mises, poymens et descharges faites par les dits Martin et Bagaye, sur la charge cy-davant.


Premier
.
Comptent et demandent descharge de la somme de cent neuf sols qu'ils ont payé pour faczon d'ung calice d'argent pour la doreure d'icelui et pour avoir abillé une platine d'un autre calice. - Et pour vin de marché, iceluy fait en présence de Jehan Richart, Oliv. Rouillé et autres, pour ce»l 109s »d
Pour achat de deux cordes pour les cloches de Saint-Nycollas» 15 »
Pour le reliaige du livre baptistaire» 3 3
Pour abillaige d'un sourpelis» » 20
A Jehan Davy, pour aider à poyer une pipe de vin, envoyée ès cordeliers de Teillay (1)»l 37s »d
Pour le sallaire des garczons qui ont porté les torches de la paroisse, au Sacre (2)» » 6
Pour les tesmoings sinodaulx, qui furent à la visitation de monseigneur de Nantes» 6 »
Et pour la visitation de l'archidiacre de Nozay» 4 »
Pour avoir fait abiller la couverture de l'église Saint-Nycollas»l 5s »d
A Jehan Huchet, pour avoir fait la cherpente d'une gallerie ès retrectz du presbitère de Béré par marché avecques luy7 » »
En faisant ledict marché, un pot de vin et ung pain vall» » 17
A Oliv. Jambu, pour avoir fait la maczone desdicts retrectz, 12 sols 6 deniers par marché fait o luy. Une pinte de vin et ung pain en faisant ledict marché vall. 10 deniers, pour ce» 13 4
Pour faczon du lumynaire, tant de Béré que de Saint-Nicollas, pour tout l'an» 12 6
Pour deux pots de vin et deux pains, en fondant la cyre par deux foiz» 2 10
Oultre, demandent descharge de la somme de quinze livres tourn. qu'ils ont payé pour faire maczonner autour du cymetière de Béré. - et en vin, en faisant ledict marché, 3 sols 9 deniers, qu'est somme toute15 3 9
Pour lever et réparer les fossés du cymetier et en vin, en faisant ledict marché» 2 »
Item, demandent descharge de la somme de cent sols, pour une paire de fers à faire le pain à chanter pour la paroisse, et 2 sols en vin, en faisant le marché, pour ce» 102 »
Item, pour deux messes, l'une du jour de la Toussaint et l'autre du jour de Nouel» 4 »
Pour la couraye d'ung batail d'une des cloches de Béré» » 12
Pour achapt de neuf dozaines et demye de potz pour meptre le beurre de la boueste» 8 »
Pour la procuracion de ladicte paroisse, 17 sols 6 deniers monn. quelz vallant à tourn» 21 »
Et pour le véaige d'être allé à Nantes quérir ladicte procuracion et faire le marché des fers pour la paroisse» 20 »
Item, pour l'escripture de ce compte» 6 »
Pour le salaire de M. le commissaire, qui a ouy ces présents comptes» 6 »
Pour coupaige et amenaige de sept charretées d'espines pour meptre sur les fossés du cymetier (3), à raison de 2 sols 4 deniers par charretée, pour ce»l 16s 4d
Item, ont payé à Guyon Blaye pour abillaige de la claveur basse du grand coffre (4) de Saint-Nicollas, 12 deniers et une clef pour le cuer (chœur) de Saint-Nicollas, 10 deniers. - Pour un gont de la porte du benoistier et une boucle à fermer la porte et pour le meptre, 3 sols. - Pour une artevelle à la petite porte de costé, qu'est somme» 5 4
Pour le disner des auditeurs de ce compte»» 12 »
Item, ont baillé réellement auxdits Perren et Amice les calices, custodes et aultres ornements dont ils se sont chargés au précédent article de leur charge et en demeurent quittes.
Item, demandent descharge de la somme de 36 livres qu'ils ont puis payer à Jehan Richart pour achater une chapelle d'ostade moyré, garnie de chappe, chasuble, estolle, daumoires et fanons, que ledict Richart a promis rendre à la paroisse à Pâques, pour ce36 » »
Et sont les orfrayes garnyes d'imaiges à or de basin et doublée de bougrain fin.


Déduction faite sur le compte cy davant de recettes à mises, et de mises à receptes, reste que doyvent lesdicts Jehan Martin et Bagaye, pour plus avoir receu que mis, la somme de cinquante-troys livres, saize sols, trois deniers tourn., laquelle somme ont été iceux Martin et Bagaye, condamnés payer auxdicts Perren et Amice de dans huyt jours. Et admonestés par M. le commissaire qui a ouy ces présents comptes, ont juré lesdicts Martin et Bagaye se être deubment portés au fait d'icelle fabrice et de receptes et mises, en avoir rendu bon compte à leur povair (5). Mêmes, ont lesdicts Perren et Amice juré par leurs serments et sur les saintes Evangiles de Notre Seigneur au fait de ladicte procuration et fabrice se y porter bien et deubment, et en rendre bon et loyal compte, et partant ont été lesdicts Perren et Amyce institués procureurs et fabricqueurs par mondit sieur le commissaire. Ce fut fait en la chapelle de Saint-Nycollas, en la ville de Chasteaubriant, au lieu accoutumé, en présence de dom Jacques Guynonet , Jehan Richart, Guill. Olivron, François Harel, Olliv. Rouillé, Macé Montoir, Jehan Frayn, dom Jehan Jehannault et autres paroissiens de ladicte paroisse, davant M. le commissaire pour ouyr lesdicts comptes le 28e jour de février l'an 1511.

Suivent deux signatures seulement :

       ROUILLÉ        J. JEHANNAULT, commissaire.

La fabrique de Béré n'était pas riche au commencement du XVIe siècle.

Le compte de l'an 1506 se résume ainsi :

Recettes 24l   8s   4d
Mises31   13   9
Ce qui fait un déficit de7   5   5

En 1546 :

Recettes 46 7 2
Mises39 7 4 10
Excédent7 2 4

Cet état de pauvreté dura tant que les doyens ne résidèrent pas dans leur bénéfice, c'est-à-dire jusqu'en 1560 environ.

Vers cette époque, la fabrique s'enrichit de beaucoup d'immeubles et de rentes, et les paroissiens devenus plus généreux, s'empressèrent, à l'exemple de leur seigneurs, de contribuer à la décoration des autels et à la majesté du culte par des dons de toute espèce. Un inventaire de l'année 1548-1549, consigné, selon l'usage, dans le compte des procureurs-fabricqueurs en charge, va nous faire connaître l'état du trésor de la paroisse de Béré au milieu de ce siècle. Nous completterons cette étude par certaines particularités puisées dans les inventaires des années subséquentes, particularités dont l'intérêt et l'importance, au point de vue de l'histoire, ne saurait échapper au lecteur.





Compteur