Page d'accueil

Accueil
Familles
Aubourg de Boury
Boisjourdan (du)
Bruc (de)
Dusoulier
Duval de la Potterie
Granger
Hochedé de la Pinsonnais
Houssaye (de la)
Jarret de la Mairie
Lescu (l'Escu)
Moraud de Callac
Rouaud de Tréguel
Rousseau de Chamoy
Saint Pol (de)
Villoutreys de Brignac (de)
Documents
ActesEnVrac
Alençon, les registres
Alençon, les protestants
Anciennes photos
Châteaubriant, le livre
Faire-part de décès
Faire-part de mariage
Officiers des fermes en 1720
Souvenirs mortuaires
Index de revues

Blog d'Archives
Divers
Cartes de Bretagne
Héraldique
Hastings
La généalogie du Christ
Le Trèfle
Les liens
www.pinsonnais.org
Rechercher sur le site
Ecrire un mess@ge
A propos du site
L'auteur
Livre d'or
Sites amis
La Sigillothèque
Tudchentil
Noblesse Bretonne
HéraldiqueGenWeb

La famille de Bruc


Branche de Bruc

XIIIc François de Bruc (voir en XIIa), écuyer, seigneur des Gilliers (ou Guilliers, en Guéméné-Penfao, 44) et des Salles (Mézanger, 44), auditeur en la chambre des Comptes de Bretagne, député de la noblesse du comté de Vannes aux Etats de Ploërmel, né vers 1545, suivit le duc de Mercoeur (gouverneur de Bretagne) au siège de Vitré où il fut blessé et, s'étant fait porter à Fougères, y décéda le 27 août 1589 (paroisse Saint-Léonard, 35). Il épouse par contrat du 26 juin 1569 à Ancenis (44) Madeleine Boulliau, dame de la Grée, née vers 1545, décédée en 1618 à Mézanger, fille de Jean Boulliau, sieur de la Grée (Mésanger, 44), de la Rigaudière, et de la Pinsonnière, et de Renée d'Achon (de la Varenne).
  • Guillaume de Bruc, qui suit.
  • Jean de Bruc, qui fait la branche de Montplaisir, qui suit en XIVf.
  • René de Bruc, seigneur de la Fresnaye, né en 1578, envoyé à Rome dans sa jeunesse, attaché à la cour de France où il fut entre-autres trésorier des menus du roi Henri IV. Il participa au siège de Montpellier et en revenant, décéda à Lyon le 4 novembre 1622 (inhumé paroisse de Notre-Dame de la Platière). SA.
  • Claude de Bruc, né en 1584, étudia en Italie, devint religieux de l'abbaye de Redon, provincial de son ordre, prieur et seigneur de Carbay et autres lieux, et grand prieur claustral de Saint-Florent-le-Viel, décédé en 1652 à Ancenis et inhumé au couvent des Ursuline.
  • François de Bruc, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, décédé à Bologne (Italie), inhumé en l'église métropolitaine.
  • Guyonne de Bruc épouse en 1597 René Main, seigneur du Ponceau, fils unique de Mathieu Main, écuyer, seigneur de la Bigottière, près de Nantes, et de Renée de Beauvoir.
  • Marguerite de Bruc épouse en 1618 Jacques de la Touche, seigneur de la Maxure et de la Muse (Saint-Viau), décédée le 18 mars 1643. SP.
XIVd Guillaume de Bruc, chevalier, seigneur des Guilliers, de Trémélan (Guéméné), des Salles (Mésanger, 44), de Vieillecour (Guéméné), chargé de divers emplois et commissions importantes, sous les rois et gouverneurs de la province de Bretagne et dans les cours souveraines, né vers 1570 et décédé le 8 janvier 1653, épouse par contrat du 8 janvier 1596 Anne de Bruc, héritière de Bruc et Trémélan, née vers 1570, décédée le 13 septembre 1638 à Bruc, fille de Jean, seigneur de Bruc et autres lieux, et de Jeanne Robelot (voir en XIII).
  • Julien de Bruc, seigneur des Salles, né le 7 octobre 1598, décédé à Salles en juillet 1629 et inhumé à Mésanger (44), voyagea en Allemagne, porta les armes au service du roi au sièges de Montauban, Montpellier et autres, épouse Claire Guyhenneuc, fille de Jean Guyhenneuc, seigneur de Lesnaudière, de Vauvenise, de la Melleraye et autres lieux, et de Louise de Callac de Rendrecart.
  • René de Bruc, qui suit.
  • Marie de Bruc, née en mai 1612, épouse 1° en mars 1637 Jean du Ruflay, chevalier, seigneur de la Cornullière (Lamballe, 22), de la Guerrie, de Lestranger, du Parc-Duault, de Randouet, de Treuilly et autres lieux, son cousin au cinquième degré, sans postérité, et 2° Jacques Bertho, écuyer, sieur de la Forière.

    • A. Eléonore Bertho de la Forrière, née le 30 avril 1648 à Maroué (22), épouse le 21 novembre 1673 à Lamballe (22, paroisse Saint-Martin) Hilaire de la Goublaye de Lihernoët, né le 26 juillet 1645 à Rennes, décédé le 16 septembre 1700, fils d'Olivier de la Goublaye, écuyer, et de Gabrielle Gilette Bouan.

  • Renée de Bruc, née le 1er novembre 1623 au château de Bruc (Guéméné-Penfao, 44), religieuse aux Cordeliers de Nantes.
XVd René II de Bruc, chevalier de l'ordre du roi en 1657, seigneur de Bruc (Guéméné-Penfao, 44), la Chesnaye, Trémélan (Guéméné-Penfao, 44), Esdrieux (Conquereuil, 44), la Chalonge (Héric, 44), la Beverie, entré à 16 ans au service du roi, chevalier de l'ordre du roi, pensionnaire de Sa Majesté en raison des services rendus en tant qu'officier d'infanterie et de cavalerie en France, Hollande et Allemagne, inhumé le 13 décembre 1665 dans le choeur de l'église de Guéméné, épouse en septembre 1633 Renée de la Touche, dame de Bourgon (79) et de la Foresterie, fille de Louis de la Touche, chevalier, seigneur de Bougon et de la Lande, et d'Hélène Dorin de Ligné, dame de Lambounière et du Marhaix.
  • Louis de Bruc, qui suit.
  • Gabriel de Bruc, né au manoir de Trémélan le 23 ou 25 avril 1636, chevalier de Malte en 1655, se battit en Flandres, Italie, Catalogne, Dardanelles, prisonnier des corsaires d'Alger, y fut taxé à forte rançon, se battit en Pologne, à Malte et contre les infidèles. Il fut envoyé en ambassadeur auprès de Louis XIV de la part du grand maître de Malte.
  • Henri de Bruc, seigneur de Clisson, né le 25 avril 1642 à Nantes, au service du roi à Arras en 1673, déclaré noble d'extraction le 28 juillet 1670 par arrêt de la chambre de réformation de Bretagne.
  • Jeanne Hélène de Bruc, née le 15 novembre 1637 à Trémélan, religieuse ursuline à Ancenis.
  • Anne de Bruc, née le 2 février 1639 à Bruc, épouse Antoine du Vernay, chevalier, seigneur du Vernay.
XVId Louis de Bruc, chevalier, seigneur de Bruc (Guéméné-Penfao, 44), la Varanne, la Morandière, Trémélan (Guéméné), Bougon et autres lieux, conseiller au Parlement de Bretagne en 1656, garde des Sceaux de la Chancellerie, né le 4 septembre 1634 à Trémélan, officier à vingt ans, maintenu noble d'extraction et maintenu dans sa qualité de chevalier par arrêt de la cour de réformation de Bretagne le 23 novembre 1668; décédé le 13 avril 1681 à Redon (35), inhumé le lendemain en l'église de Guéméné-Penfao, épouse le 14 mai 1657 à Nantes (paroisse Notre-Dame) Lucrèce Boux (du Theil), baptisée le 13 novembre 1635 à Nantes (paroisse Notre-Dame), décédée le 26 août 1702 à Nantes, fille aînée de Mathurin Boux, écuyer, seigneur du Theil de la Varenne, conseiller du roi, Maître en la chambre des Comptes de Bretagne, et de Françoise Ménardeau de la Bouchetière.
  • René François de Bruc, qui suit.
  • Marie de Bruc, baptisée le 14 novembre 1668 à Nantes (paroisse Notre-Dame).
  • Hélène Jeanne de Bruc, née vers 1675, décédée le 25 janvier 1748 à Nantes, épouse par contrat du 25 février 1691 à Nantes Charles François de Bruc de Montplaisir, marquis de la Guerche (voir en XVIIf).
  • Gabriel de Bruc, chevalier, seigneur de la Durvallière, de la Varanne et autres lieux, inhumé le 28 janvier 1742 à Nantes (paroisse Saint-Donatien), épouse le 25 février 1721 à Nantes (paroisse Saint-Léonard) Marie Anne Scolastique Auvril de la Chauvière, fille de Maurice Auvril, chevalier, seigneur de la Chauvière, conseiller doyen du Parlement de Bretagne, et de Marie Josèphe Botrel de Quintin.
XVIId René François, chevalier, seigneur de Bruc (Guéméné-Penfao, 44), la Varenne et Trémélan (Guéméné), conseiller honoraire et garde des Sceaux au parlement de Bretagne, né vers 1657, décédé au château de Bruc (Guéméné-Penfao, 44), inhumé le 20 septembre 1711 en la chapelle Saint-Jean en Guéméné-Penfao, épouse le 17 septembre 1685 à Nantes (paroisse Saint-Denis) Marie Hubert, née vers 1663, décédée le 12 août 1696 à Rennes (paroisse Saint-Jean), fille de Charles Hubert, seigneur de la Vesquerie, et d'Elisabeth du Plessier.
  • Joseph Jean-Baptiste de Bruc, qui suit.
  • Antoine François de Bruc, seigneur de la Morandière épouse le 15 janvier 1720 à Nantes (paroisse Saint-Saturnin) Michelle Ollivier, fille de Jean Ollivier, écuyer, sieur du Pavillon, gentilhomme de l'ordre de Son Altesse Royale Monsieur, et de Françoise Macé.
  • Louis-Anne de Bruc, inhumé le 1er mars 1695 en l'église de Guéméné-Penfao (44).
XVIIId Joseph Jean Baptiste, comte de Bruc, chevalier, seigneur de Bruc (Guéméné-Penfao, 44), né le 5 novembre 1686 à Nantes (paroisse Notre-Dame), conseiller (1712) honoraire (22 décembre 1742) au Parlement de Bretagne, décédé le 14 juin 1759, inhumé le 16 en la chapelle Saint-Jean, dite du Rosaire, épouse le 13 juin 1712 à Châteaugiron (35) Jeanne-Thérèse Le Prestre de Lézonnet, dame de Châteaugiron, née le 18 novembre 1693 à Rennes et baptisée le lendemain (paroisse Saint-Aubin), décédée le 17 mai 1761 à Rennes (paroisse Saint-Etienne), inhumée le 19 suivant en l'église des Cordeliers de Rennes, fille de haut et puissant René Le Prestre, chevalier, seigneur de Lézonnet, baron de Châteaugiron, président à mortier au parlement de Bretagne, et de Françoise-Marie Michau de Montaran.
  • Louis Jean-Baptiste Benoît Claude de Bruc, qui suit.
  • Thérèse de Bruc épouse le 29 décembre 1746 en la chapelle du château de Bruc Paul de Kerablot, chevalier, seigneur de Cordelan.
XIXd Louis Jean-Baptiste Benoît Claude, comte de Bruc et de Broons (22), épouse 1° en 1738 à Rennes Anne Sylvie Claude du Breil de Pontbriand, fille de haut et puissant Louis Claude du Breil, chevalier, comte de Pontbriand, baron de la Houlle, seigneur de la Garde, de la Ville-au-Provost et Richeboys, capitaine-général garde-côtes, gouverneur de l'île et fort des Ebihens, et Françoise Gabrielle d'Espinay de Vaucouleurs, et 2° en 1775 Jeanne de la Pommeraye de Kerambart.
  • Joseph Louis de Bruc, qui suit.
XXd Joseph Louis de Bruc (du second lit), né en 1775, épouse Catherine Le Chauff de Kerguenec.
  • Joseph Aimé de Bruc d'Esdrieux, qui suit.
XXId Joseph Aimé, comte de Bruc d'Esdrieux, né en 1800, épouse 1° Nathalie de Rouaud, décédée sans postérité, puis 2° Baptistine de Mieulles.
  • Paul de Bruc, qui suit.
  • Marie de Bruc d'Esdrieux (du second lit), épouse Edouard de Bruc de Montplaisir (voir en XIXg 6°).
XXIId Paul, comte de Bruc, né en 1835, décédé en 1900, épouse en 1859 Marthe de Lentillac, veuve en 1904.
  • Maurice de Bruc, qui suit.
  • Jeanne de Bruc épouse Roger Veillon de la Garoullaye, châtelain de Combrée (49).
XXIIId Maurice, comte de Bruc, vivait au château moderne de Bruc (la Cornuaille, 49) en 1904.
 
 
 
© 1998-2010 A. de la Pinsonnais - Màj : 13 juin 2010