Page d'accueil

Accueil
Familles
Aubourg de Boury
Boisjourdan (du)
Bruc (de)
Dusoulier
Duval de la Potterie
Granger
Hochedé de la Pinsonnais
Houssaye (de la)
Jarret de la Mairie
Lescu (l'Escu)
Moraud de Callac
Rouaud de Tréguel
Rousseau de Chamoy
Saint Pol (de)
Villoutreys de Brignac (de)
Documents
ActesEnVrac
Alençon, les registres
Alençon, les protestants
Anciennes photos
Châteaubriant, le livre
Faire-part de décès
Faire-part de mariage
Officiers des fermes en 1720
Souvenirs mortuaires
Index de revues

Blog d'Archives
Divers
Cartes de Bretagne
Héraldique
Hastings
La généalogie du Christ
Le Trèfle
Les liens
www.pinsonnais.org
Rechercher sur le site
Ecrire un mess@ge
A propos du site
L'auteur
Livre d'or
Sites amis
La Sigillothèque
Tudchentil
Noblesse Bretonne
HéraldiqueGenWeb

La famille de Bruc


Filiation


I Guéthenoc II de Bruc, seigneur de Bruc, participe à la troisième croisade avec Philippe Auguste et à la prise de Saint-Jean-d'Acre (1191).
  • Alain de Bruc, qui suit.
II Alain de Bruc, chevalier, seigneur de Bruc, vivait en 1240.
  • Guillaume de Bruc, qui suit.
  • Alain de Bruc devint évêque de Dol en 1268, après Mgr Alain de Lezerdrieux (évêque de 1262 à 1267), puis de Tréguier. Il eut des démêlés avec le duc Jean Ier. C'est à cette époque que vécut Saint Yves, nommé par Alain de Bruc official de la cathédrale de Tréguier. L'évêque mourut en 1285 et fut inhumé dans sa cathédrale.
  • Thébaud de Bruc, chantre de la cathédrale de Tréguier, mentionné entre autres dans l'enquête pour la canonisation de Saint-Yves.
  • Yves de Bruc, religieux de l'ordre des frères prêcheurs.
III Guillaume Ier de Bruc, chevalier, seigneur de Bruc, participe à la septième croisade avec Jean Ier, duc de Bretagne et Saint Louis (1248), vivait en 1275 quand le duc de Bretagne lui accorda des biens.
  • Guillaume de Bruc, qui suit.
IV Guillaume II de Bruc, chevalier, seigneur de Bruc et autres lieux, suivit son duc Jean Ier dans la huitième et dernière croisade, servit et porta les armes pour Charles de Blois avec ses quatre fils jusqu'en 1342, était payé pour trois cent hommes d'armes, épouse Adélice North de Callac, fille de Pierre North de Callac, seigneur de Callac (en Guéméné-Penfao, 44) et de Philipotte Le Veyer.
  • Pierre de Bruc, qui suit.
  • Hervé de Bruc, qui fut au nombre des 27 écuyers de la compagnie de Girard Chabot, sire de Rais, chevalier-banneret, dont la montre se fit à Dreux le 10 avril 1371.
  • Bertrand de Bruc, qui fut avec son frère à la montre de Dreux.
  • Guillaume de Bruc, servit dans les guerres de son temps, sous la charge d'Olivier de Clisson, baron de Bretagne, qui fit montre à Vannes le 1er janvier 1375.
V Pierre Ier de Bruc, écuyer, seigneur de Bruc, s'engagea le 26 avril 1379 à défendre le duché de Bretagne en l'absence du duc. Il ratifia le traité de Guérande à Pouancé le 25 mai 1381, et épousa Isabeau de la Bouteveillaye, dame de la Bouteveillaye en Glénac (56).
  • Geoffroy de Bruc, qui suit.
  • Jean de Bruc, seigneur de la Bouteveillaye, de l'Adriennaye, conseiller du duc Jean V (en 1404), maître des requêtes (en 1407), premier maître en 1409, vice-chancelier de Bretagne (en 1418), ambassadeur à Rome (1421), et en Angleterre, né en 1350, décédé en 1420, épouse en 1378 Lucie de Coëtlogon, fille d'Amaury de Coëtlogon et de Lucie d'Acigné. Jean prit le titre et les armes de la Bouteveillaye sans quitter le nom de Bruc. Son sceau se trouve au 2ème volume des preuves de Don Morice (n° LXVIII sous le nom de Denis de Bruc, et à la date de 1403).

    • A. Geoffroy de Bruc, seigneur de la Boutveillaye. SA.
    • B. Jean de Bruc, évêque de Tréguier puis de Dol (entre 1431 et 1437) (bulle papale du 29/04/1422), signa la ratification du traité de Troyes, décédé le 19 septembre 1437. Son épitaphe en cuivre est dans la cathédrale de Dol.
    • C. Marguerite de Bruc, dame de la Bouteveillaye, épouse Tristan de la Lande, chevalier, seigneur de Guiguen et de Vaurouaud, gouverneur des villes et châteaux de Saint-Malo et Nantes, puis grand-maître de Bretagne, décédé en 1431.
    • D. Isabelle de Bruc épouse Jean de Malestroit, seigneur d'Oudon, de la Vieillecourt, du Cellier, et autres lieux.
VI Geffroy de Bruc, seigneur de Bruc, épouse avant 1396 Jeanne de L'Hôpital, fille d'Eliot de l'Hôpital, seigneur de la Rouardaye (Redon, 35).
  • Pierre de Bruc, qui suit.
  • Jean de Bruc, archidiacre de Nantes en 1410, 1418 et 1420.
  • Geoffroy de Bruc, homme d'armes de la compagnie de Tristan de la Lande, son parent, au siège de Châteauceaux en 1420, cité dans les extraits de montres de cette année.
VII Pierre II de Bruc, chevalier, seigneur de Bruc, de la Vieillecourt (en Guéméné-Penfao, 44),accompagne en 1425 le duc de Bretagne à Amiens, décédé peu après 1426, épouse vers 1400 Tiphaine de la Noue, dame de Vieillecourt, décédée après 1420, fille d'Olivier III de la Noue.
  • Guillaume de Bruc.
  • Jean de Bruc, évêque de Saint-Brieux, après Mgr Christophe de Penmart. Il eut pour successeur Pierre de Laval.
  • Yvon de Bruc, qui eut quelques différents avec Yvon Denis en 1457.
VIII Guillaume III de Bruc, seigneur de Bruc, de la Vieillecourt et autres lieux, rend aveu à Jean de Beaumanoir, chevalier, et épouse Perrine de Baulon.
  • Guillaume IV de Bruc, qui suit.
IX Guillaume IV de Bruc, écuyer, seigneur de Bruc et de Vieillecourt, comparait aux montres de l'évêché de Nantes en 1467 et 1487, fut fait prisonnier avec son fils René Ier de Bruc par Adrien de l'Hôpital au combat de Joué en 1482, en allant secourir le duc François II, assiégé dans Nantes. Il est emmené à Lyons, en Normandie, où son fils sera relaché afin de rassembler une rançon pour son père. Il est décédé le 31 janvier 1487 à Nantes où il s'était retiré. Il épouse en 1450 Guillemette d'Esdrieux, dite de Juzet, fille aînée de Guillaume d'Esdrieux, seigneur d'Esdrieux, et de Perrine Godart de Juzet.
  • René Ier de Bruc, qui suit.
  • Guillaume de Bruc, recteur de Guéméné-Penfao puis de la Chapelle-Basse-Mer (44), décédé le 8 octobre 1516 à la Chapelle-Basse-Mer.
  • Jeanne de Bruc épouse par contrat du 1er janvier 1476 passé à Nantes Guillaume de la Haye, seigneur de Sablé (Saint-Nazaire, 44).
  • Marguerite de Bruc épouse le 18 mai 1480 Arthur de Pontmuzart, seigneur de la Chaussé-à-Bruc.

    • A. Olive de Pontmuzart.
X René Ier de Bruc, écuyer, seigneur de Bruc, d'Esdrieux, de la Vieillecourt, de la Melinaye et autres lieux, participa aux guerres de son temps. Il empruntera une forte somme d'argent à Jean Godart, seigneur de Juzet (en Guéméné-Penfao), afin de racheter son père, prisonnier en Normandie, et passera par la suite plusieurs accords avec avec lui et ses héritiers pour le remboursement de cette somme. Il épouse par contrat du 13 juin 1479 Raoulise Provost, fille de Patry Provost, seigneur de la Tenaudaye et du Chalonge, et de Simone Goheau de Saint-Aignan.
  • Pierre de Bruc, qui suit.
  • François de Bruc, chevalier, seigneur de Toulan (en Guéméné-Penfao), qui vendit son droit naturel à son frère aîné en 1520, et se retira en Italie où il avait un commandement.
  • Gilles de Bruc, qui fait la branche de la Vieillecourt, qui suit en XIa.
  • Guillaume de Bruc, qui fait la branche de Callac, qui suit en XIb.
XI Pierre III de Bruc, écuyer, seigneur de Bruc, d'Esdrieux et de Trémélan, décédé le 18 avril 1535, épouse le 5 avril 1506 sa cousine Isabeau Goheau de Saint-Aignan, fille de François Goheau, seigneur de Saint-Aignan, de Maubuisson, de Livernière, des Bretèches et autres lieux, et de Marie de Saint-Gilles du Pordo.
  • Jean de Bruc, qui suit.
  • Abel de Bruc, seigneur d'Esdrieux, mort en service en Italie.
  • François de Bruc, seigneur de Boisfleury, prieur et seigneur de Saint-Georges de Penfao, qui fut partagé au viage suivant la coutume des anciens barons de Bretagne.
  • Pierre de Bruc, religieux de l'ordre de Saint-Benoît à Sainte-Mélaine de Rennes, prieur de Bédée et prieur de Saint-Georges de Penfao après son frère.
  • Antoine de Bruc, religieux aux Carmes de Nantes, aumônier et prédicateur de Madame Martigue, duchesse de Penthièvre. Il posséda le doyenné de Saint-Georges de Penfao après ses deux frères, et donna ce prieuré à son neveu René de Chomart. Il est décédé en 1588.
  • Marguerite de Bruc épouse en 1538 René de Kercy, seigneur de Boiscorbeau.
  • Isabelle de Bruc, religieuse à Saint-Sulpice de Rennes.
  • Catherine de Bruc, religieuse à Saint-Sulpice de Rennes.
  • Jeanne de Bruc, religieuse à Saint-Sulpice de Rennes puis prieure de Saint-Honoré après sa grande-tante Guillemette Provost.
  • 10° Anne de Bruc épouse par contrat du 18 juin 1548 passé au château de Bruc Raoul Chomart, fils aîné de Sylvestre Chomart, seigneur de Riallaye (Marsac, 44), et de Jacqueline du Val.
XII Jean Ier de Bruc, seigneur de Bruc, de Trémélan, d'Esdrieux et autres lieux, se signala aux guerres d'Italie, transigea avec Jean de Laval, seigneur de Châteaubriant le 29 juin 1536 à Lyon au sujet de la seigneurie de Bruc, décédé en janvier 1560 et inhumé à Guéméné-Penfao, épouse vers 1548 Françoise Durant, fille de Jean Durant, seigneur de la Minière (Rougé, 44), et de Françoise Gascher, dame de la Coquerie. Saint-Allais dit de lui qui'il "était en grande considération dans sa province, il s'acquit l'estime de la plupart des grands seigneurs et gouverneurs, entre-autres Jean de Bretagne, duc d'Etampes. Il assistait ordinairement aux tenues des états ainsi qu'il appert dans les registres où l'on voit qu'il se trouva à ceux qui furent tenus à Dinan, le 5 septembre 1558, le 5 septembre 1558, conjointement avec Jean, sire d'Acigné, baron de Coetmen, René d'Avaugour, chevalier, seigneur de Cargroet, le sire de Beaufort, Geoffroy de Saint-Amadour, Jean de Saint-Gilles, René de Cambout et autres".
  • Jean II de Bruc, qui suit.
  • François de Bruc, seigneur d'Esdrieux, décédé jeune le 8 mai 1562.
  • Luc de Bruc, religieux bénédictin de Saint-Sauveur de Redon, prieur et seigneur de Massérac.
  • Renée de Bruc, religieuse à Saint-Sulpice, prieure de Saint-Honoré de Herie, après sa tante Jeanne.
  • Jeanne de Bruc épouse le 14 mars 1580 Gilles de Croulay, seigneur de la Viollaye.
  • Eustache de Bruc épouse par contrat du 3 février 1582 passé au manoir de Trémélan Jacob de Guerchays, seigneur de Fontenay (Combré, 49).
  • Françoise de Bruc épouse par contrat du 1er janvier 1583 passé au château de Bruc Pierre Hupel, seigneur du Val et de Beauchêne, conseiller du roi, maître ordinaire des comptes en Bretagne, fils unique de Jean Hupel, seigneur du Val, et de Marie Chomart de la Riaillaye.
XIII Jean II de Bruc, seigneur de Bruc (Guéméné-Penfao, 44), d'Esdrieux (Conquereuil, 44), de Trémélan (Guéméné-Penfao), du Boiscorbeau et autres lieux, chef de nom et d'armes, servit en Italie, voyagea en Espagne, Italie et Flandres, participa au premier siège de la Rochelle, décédé le deux juillet 1584 à Nantes, inhumé en l'enfeu de Bruc en l'église paroissiale de Guéméné-Penfao. Il épouse par contrat du 19 janvier 1573 Jeanne Robelot, décédée en 1613, fille unique de Pierre Robelot, chevalier, seigneur de la Voltaye, de Guilneuc, de la Chesnaye et autres lieux (en Anjou) et de sa seconde femme Anne de Cardelan, dame de la Villeneuve-d'Alieneuc.
  • Pierre de Bruc, né le 4 novembre 1577, décédé le 28 juin 1587 à Paris, inhumé à Saint-Médard.
  • Anne de Bruc, héritière de Bruc, Trémélan, la Chesnaye (Bretagne) et de la Beverie, décédée le 13 septembre 1638, épouse par contrat du 8 janvier 1596 son cousin Guillaume de Bruc, seigneur des Salles (voir en XIVd).

 
 
 
© 1998-2010 A. de la Pinsonnais - Màj : 13 juin 2010