Page d'accueil

Accueil
Familles
Aubourg de Boury
Boisjourdan (du)
Bruc (de)
Dusoulier
Duval de la Potterie
Granger
Hochedé de la Pinsonnais
Houssaye (de la)
Jarret de la Mairie
Lescu (l'Escu)
Moraud de Callac
Rouaud de Tréguel
Rousseau de Chamoy
Saint Pol (de)
Villoutreys de Brignac (de)
Documents
ActesEnVrac
Alençon, les registres
Alençon, les protestants
Anciennes photos
Châteaubriant, le livre
Faire-part de décès
Faire-part de mariage
Officiers des fermes en 1720
Souvenirs mortuaires
Index de revues

Blog d'Archives
Divers
Cartes de Bretagne
Héraldique
Hastings
La généalogie du Christ
Le Trèfle
Les liens
www.pinsonnais.org
Rechercher sur le site
Ecrire un mess@ge
A propos du site
L'auteur
Livre d'or
Sites amis
La Sigillothèque
Tudchentil
Noblesse Bretonne
HéraldiqueGenWeb

La famille du Boisjourdan


Fidèle à ses origines chevaleresques, la famille du Boisjourdan ne s'est jamais écarté de la vocation première de la noblesse : de tout temps, c'est une famille de soldats. Plusieurs de ses membres prirent activement part aux guerres de religion à la tête d'importantes compagnies. Ayant du puiser dans ses biens propres pour entretenir ces compagnies, la famille traversa ensuite un moment difficile, mais elle resta fidèle à cette tradition militaire. Le fait qu'aucun de ses membres n'occupa de charge de magistrature afin de refaire fortune plus aisément comme le firent d'autres familles anciennes est significatif. Le sort malheureux d'Anselme du Boisjourdan (XIa-1°), probablement autant victime que coupable, ne suffit pas à éclipser cette longue fidélité au service des armées du Roi.

De bonnes alliances avaient permis aux Boisjourdan de conserver voire d'augmenter un patrimoine relativement important, principalement situé sur les paroisses de Fromentières, Grez-en-Bouère et Bouère, puis Longuefuye. Ce sont certainement les revenus de ces terres qui évitèrent la faillite à la fin du XVIe siècle. La famille semble localement très appréciée par la population et le clergé, ainsi qu'en témoigne la présence de plus d'une vingtaine de prêtres à la sépulture de René-Marc du Boisjourdan (XII), et plus encore à la messe qui eut lieu dix jours plus tard, et où sont cités plus de quarante prêtres !

Aucune des études consacrées à cette famille n'ignore son ancienneté. Elle est connue dès le XIIe siècle, semble présente aux croisades  [1], mais la filiation suivie ne commence qu'au XIVe siècle. D'après une tradition rapportée par Charles d'Achon  [2], le nom de Boisjourdan proviendrait des exploits d'Hugues du Bois, membre le plus ancien de la famille, en Croisade sur les bords du Jourdain. Si l'anecdote n'est pas impossible, elle reste à prouver, tout comme les premières générations qu'il rapporte [3], et que nous n'avons reproduit ici qu'à titre purement informatif (A à H).

En IV-3°-A, Jeanne du Boisjourdan, héritière d'Azay-le-Rideau, épousera un petit-fils du roi Charles VII. Il faut probablement y voir l'influence de son oncle Jean du Boisjourdan, qui fut un proche serviteur de ce même roi et de Louis XI.

La famille du Boisjourdan s'éteint en 1918, avec le décès à Rome de Mathilde, religieuse du Sacré-Coeur (voir page 25 en XVII-2°).

Sauf mention du contraire, tous les lieux cités ci-après sont en Mayenne.

Une version PDF de cette filiation est disponible ici (2Mo). La version PDF est plus complète et plus à jour que les pages qui suivent, elle détaille la liste des sources utilisées. N'hésitez pas à vous y référer.




[1] Nous n'avons néanmoins pas connaissance de documents l'attestant et cette tradition reste à prouver.
[2] Charles d'Achon, Généalogie de la maison du Boisjourdan.
[3] Charles d'Achon est conscient du problème que pose le manque de sources pour cette époque et prend ses précautions quand à ces premiers degrés : « La révolution a détruit ou du moins égaré ces titres. Heureusement deux mémoires composés sur les originaux en 1786 et 88 ont échappé au naufrage. Ils ne sont pas tout à fait d'accord sur les premières générations. Nous avons suivi celui qui nous a paru établir une suite plus naturelle et plus vraisemblable mais sans prendre sur nous aucune responsabilité pour les premiers siècles ». Il est dommage que cet auteur ne nous ait pas rapporté l'autre version. Mais les documents d'archives sont loin d'avoir tous été dépouillés et il serait étonnant qu'on ne puisse rien ajouter sur ces degrés à l'avenir.




Index des noms cités

Arthaud
Barral (de)
Bastard (de)
Baubigné (de)
Beaumanoir (de)
Bédée (de)
Belloy (de)
Besilles (de)
Beufvier (de)
Bois (du)
Bois de Maquillé (du)
Boisjourdan (du)
Bonnestat (de)
Bonneville (de)
Bouère (de)
Bouju (de)
Bourdaille (de)
Bourdeilles (de)
Bourdillon
Bourg (du)
Boutu (de)
Bouzy (de)
Bragelongne (de)
Brée (de)
Bueil (de)
Cazau (du)
Cazet de Vautorte
Cervon (de)
Chaffault (du)
Champagne (de)
Champagné (de)
Champion (de)
Chantereau de Bellefond
Chapelle-Rainsouin (de la)
Charnacé (de)
Charnassé (de)
Charton (de)
Chastelby (de)
Chateaubriand (de)
Chavagnac (de)
Chesne (du)
Chotard
Cigny (de)
Colas
Croix (de la)
Croixmarre (de)
Darrot
Débonnaire
Denizot
Destrées
Duchesne
Escotais (des)
Espinay (de l')
Farcy (de)
Fay (du)
Fayolle de Mellet (de)
Frain de la Villegontier
Gabriau
Gaultier de Brulon
Genouillerie (de la)
Gibot (de)
Girard (de)
Girard de Charnacé (de)
Gomer (de)
Gouyon de Saint-Loyal
Guidonnière (de la)
Guillaud
Guitau
Guitau (de)
Hardouin (de)
Hatry
Haye (de la)
Isle du Gast (de l')
Isoré
Jarnon
Jarret de la Mairie
Jaudrais (de)
Joulain
Juigné (de)
Lande (de la)
Langlois
Latane du Puy-Foucault (de)
Launay (de)
Le Bastard de Fontenay
Le Daulceur
Le Gouz du Plessis
Le Maczon
Le Porc
Le Ribault
Le Tessier de Coulonges
Le Vayer
Lelarge
Lemercier
Lenfant
Leroy de Valanglart
Lhommaye (de)
Lugerie (de la)
Mailly (de)
Marborese
Marie (de)
Mégret
Mérault
Montavallon (de)
Monteclerc (de)
Morant
Moreul
Motte (de la)
Moulins (de)
Nepveu
Noue (de la)
Pajot
Pélisson
Perrien (du)
Pierres (de)
Poirot
Polignac (de)
Ponlevoy (de)
Prégent
Puisat (du)
Puy-du-Fou (du)
Quatrebarbes (de)
Regnard
Rennes (de)
Reux (de)
Rochefoucaud (de la)
Rochereul (de)
Rousseau de Chamoy
Saige de Villebrune (de)
Saillepot (de)
Sains (de)
Saugère (de la)
Sauvan d'Aramon (de)
Sibille
Sorel
Sumeraine (de)
Thévalle (de)
Thibault (de)
Torchard (de)
Vaizouzière (de la)
Valois (de)
Varieux (de)
Veillon
Veron
Villeprouvée (de)
© 1998-2010 A. de la Pinsonnais - Màj : 13 juin 2010