Page d'accueil

Accueil
Familles
Aubourg de Boury
Boisjourdan (du)
Bruc (de)
Dusoulier
Duval de la Potterie
Granger
Hochedé de la Pinsonnais
Houssaye (de la)
Jarret de la Mairie
Lescu (l'Escu)
Moraud de Callac
Rouaud de Tréguel
Rousseau de Chamoy
Saint Pol (de)
Villoutreys de Brignac (de)
Documents
ActesEnVrac
Alençon, les registres
Alençon, les protestants
Anciennes photos
Châteaubriant, le livre
Faire-part de décès
Faire-part de mariage
Officiers des fermes en 1720
Souvenirs mortuaires
Index de revues

Blog d'Archives
Divers
Cartes de Bretagne
Héraldique
Hastings
La généalogie du Christ
Le Trèfle
Les liens
www.pinsonnais.org
Rechercher sur le site
Ecrire un mess@ge
A propos du site
L'auteur
Livre d'or
Sites amis
La Sigillothèque
Tudchentil
Noblesse Bretonne
HéraldiqueGenWeb

La famille Rousseau de Chamoy


La famille Rousseau étudiée ici est une vieille famille noble originaire de Bourgogne, dont une branche cadette, la plus connue, a émigré en Berry. La généalogie qui suit est tirée du Dictionnaire de la Noblesse Française (1867), par M. de la Chesnay-Desbois, complétée et corrigée par nos recherches.
Enfin, il serait dommage que vous lisiez ces pages sans aller voir les armes des Rousseau de Chamoy, issues de l'arbre généalogique dessiné par le chevalier Blondeau de Charnage vers 1780 à partir duquel M. de la Chesnay-Desbois à rédigé son article. Elles sont présentées sur la page Héraldique.

Une version PDF de ces pages est téléchargeable ici (environ 250Ko).


Introduction


Maison originaire du duché de Bourgogne, notamment du Comté de Tonnerre et l'une des plus anciennes de ce duché. Un cadet de cette famille qui avait suivi le parti des armes s'attacha en qualité d'écuyer à René de Beauvilliers, comte de Tonnerre et de Saint-Aignan en Berry. Il se fixa en la ville de Saint Aignan et fut seigneur de la Corbillière en Berry, du fief de Brandon en Touraine, du chef de sa femme, et de Candé ;. Il fut tige de plusieurs branches qui s'établirent en Berry, dans le Poitou, la Touraine, à Blois et à Paris : plusieurs de ces branches sont éteintes ; il en subsiste deux à savoir celle des Seigneurs de Villejoin, de la Gorre, de la Grandchardon, de Souvigny et d'Orfontaine, établis à Blois, et par le service militaire dans l'Ile de St.-Jean. L'autre branche est celle des Seigneurs de Chamoy en Champagne, barons de Vocemain, Sommerval, la Brossotte, Montigny, le Mesnil-St.-Georges, la Forêt-Beauregard, et d'Auxon, aussi en Champagne, de la Hermonière et de Laubardière, issus cadets des Seigneurs de Brandon et de Verneuil. L'extinction des branches aînées de cette maison et la transmigration d'un cadet dans le Berry duquel descendent les branches qui subsistent, ces deux motifs ont causé la perte de ses anciens titres ; mais ceux qui lui restent, quoiqu'en petit nombre, en prouvent assez l'antiquité et la noblesse. Depuis son établissement à St.-Aignan en Berry, elle a donné à l'Etat des hommes d'armes dans les Compagnies d'Ordonnances de nos Rois ; un grand nombre d'officiers, la plupart Chevaliers de St.-Louis, dont plusieurs sont encore au service, des magistrats distingués par leur mérite ; un envoyé en diverses Cours, qui fut Ministre plénipotentiaire, pour la Couronne de France, à la Diète Impériale tenue à Ratisbonne ; un Lieutenant-Général du Gouvernement de Paris ; un Commandant pour Sa Majesté dans l'Ile St.-Jean, dépendante de l'Ile Royale, à présent Gouverneur de l'Ile de la Désirade, et plusieurs autres personnages de mérite.
 
 
 
© 1998-2010 A. de la Pinsonnais - Màj : 13 juin 2010